Occupation du Musée des beaux-arts de la Cohue

Une exposition « hors cadre » en tout genre.

Pour les graffeurs et artistes urbains d’abord, plus habitués aux terrains vagues, aux friches industrielles et à l’anonymat, qui ont accepté de venir « poser leurs bombes » dans un espace institutionnel.

Pour la ville de Vannes et l’équipe du musée des beaux-arts ensuite, qui laissent entrer « les bombes » en leurs murs pour des performances in situ, sur des matériaux éphémères voués à la destruction.

Pour notre association « l’Art prend la rue ! » enfin, qui réalise avec ce projet son premier commissariat d’exposition à Vannes

De nos jours, il est impossible de ne pas remarquer l’art urbain, considéré bien souvent comme un art en marge. Décrié par certains, revendiqué ou porté aux nues par d’autres, il s’inscrit dans notre univers quotidien. Geste identitaire, artistique, politique…, cette expression picturale interroge la société collectivement et individuellement.

En laissant libre cours à la création, le musée des beaux-arts de Vannes ne se place pas en critique d’art, mais en observateur d’un mouvement en pleine expansion, d’un phénomène artistique qui pose question. Il accompagne et participe à la création d’un art éphémère.

Pendant 8 jours, des artistes investissent l’espace du passage central et s’approprient les supports d’exposition, panneaux muraux voués à la destruction.

Les acteurs ? Huit passionné(e)s maniant bombes ou collage et un photographe. Tous ont en commun ce regard tourné vers la rue, les murs, les structures insolites prêtes à accueillir leurs empreintes, leur griffe picturale, leur blaze.

Ils relèvent un défi de taille, celui de franchir le pas de la rue au musée.
Par leur action ici, ils confirment que cet art, accepté ou pas par nos contemporains, existe bel et bien, tant il est inventif, créatif, adaptable.

Avec la participation de Alain AmetErika RaioGrekyLesgensMéprisRezinRwickSnobeZermi Fugs
Un énorme merci à Françoise Berretrot et toute son équipe pour ce projet « Hors cadre »

Commissariat d’exposition : l’association « L’Art prend la rue ! » (www.street-art-avenue) et le musée des beaux-arts de Vannes
Montage : musées-patrimoine, service événementiel, Ville de Vannes
Coordination : Morgane Meresse, Max Benier
Texte : Street Art Avenue, Ville de Vannes et le musée des beaux-arts de Vannes

HORAIRES
Vernissage : vendredi 20 octobre 18h00
Du 21 octobre 2017 au 7 janvier 2018
Ouverture de 13h30 à 18 h sauf le lundi et jours fériés
Accès libre à l’espace central du Musée des beaux-arts de la Cohue
Place Saint-Pierre, 56000 VANNES

ALAIN AMET
ALAIN AMET.

Alain Amet est photographe professionnel depuis une vingtaine d’années. Son intérêt pour la photographie de société l’amène à travailler sur des projets personnels comme l’agriculture, le cirque, les métiers, le paysage, le portrait. Et récemment, cette part de poésie, de rêve, de couleurs, d’expression artistique qu’est l’art urbain le passionne. Il photographie surtout les œuvres d’artistes bretons et suit plus particulièrement le travail de La rouille et WAR !

Plus sur Alain Amet
www.alainamet.fr

ERIKA RAIO

Artiste plasticienne autodidacte, Erika Raio aborde les thèmes de la vie et de l’émotion dans une mise en scène poétique, au travers de techniques mixtes. Depuis 2015, ses personnages rêveurs, amoureux éphémères issus d’une taille d’épargne de linoléum agrandie, sont collés sur les murs qui jalonnent ses voyages.
En duo elle intervient également sous le nom d’« Encre Fertile » au côté de Mélanie Busnel.

Plus sur Erika  :
www.erika-raio.com
www.facebook.com/erika.raio
www.instagram.com/erikaraio

GREKY

Dès ses débuts dans le graffiti, Greky travaille la lettre dans un tracé vif et instinctif, son style en perpétuelle transformation l’amène aujourd’hui à un travail plus expérimental autour de l’expressionnisme abstrait. Réalisées à la bombe et à l’acrylique, ses compositions murales, entre ébauches brutes et formes achevées/inachevées, se construisent selon une gestuelle pure et énergique.

Plus sur Greky25eme :
www.instagram.com/greky25eme

LES GENS

Originaire d’Orléans, LesGens manie les lettres et les styles depuis le début des années 2000. Du blockletter au wildstyle, du chrome aux couleurs funky, il a dans ses mains tout l’arsenal du writer complet. Fonds, lettrages, persos. Salade, tomate, oignons.

Plus sur Les Gens :
www.instagram.com/jean_laid

MEPRIS

Marvin aka Mépris, graffeur par intermittence depuis 10 ans. Originaire de Vannes, il a découvert le graffiti au lycée grâce à son ami Abal. Il a fait ses armes en Vandal pour vite poser son sac de sprays en terrain pour chercher à pousser un peu plus le style de ses lettrages. C’est en terrain qu’il va rencontrer ses amis et partenaire du CLB. Il reste axé sur les lettrages avec parfois des personnages et décors.

Plus sur Mépris :
www.instagram.com/_mepris_

REZIN

Graffeur local actif sur la scène graffiti bretonne depuis une quinzaine d’années, sa démarche est de perpétuer les valeurs du graffiti à ses débuts. Son travail se base beaucoup sur le lettrage wildstyle tout en suivant l’évolution du style d’aujourd’hui.

Plus sur Rezin :
www.facebook.com/cestlabasecrew

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : https://street-art-avenue.com/2017/10/hors-cadre-a-vannes-exposition-du-musee-des-beaux-arts-de-la-cohue-20044

Laisser un commentaire